Skip navigation
03/20/2018  /  TII GROUP  /  KAMAG

KAMAG participe avec son expertise dans le domaine des transports autonomes et de l'automatisation

au projet de recherche « Smart Air Cargo Trailer »

Entre les plateformes de fret aérien sur les aéroports ou à proximité et les différents agents de manutention, le transport des marchandises se fait par camion. Du fait d'un volume de fret fluctuant et d'une division du travail très poussée, avec parfois des efforts d'optimisation contradictoires portant sur la fourniture des prestations et la minimisation des coûts des parties impliquées, il se produit souvent des situations inefficaces. Celles-ci consistent p. ex. dans la faible exploitation des ressources de transport ou dans de longues durées d'attente pour le chargement ou le déchargement des camions. L'absence fréquente de données transmises au préalable et les ruptures du flux d'information entraînent souvent des pics de volume et de travail. Ceux-ci immobilisent inutilement des capacités de traitement chez les agents de manutention et se traduisent par des temps d'attente aux rampes trop longs et impossibles à calculer. Dans les sociétés d'expédition, cela signifie la préparation de transports par camion qui ne seront que faiblement chargés. Ce qui implique à son tour une sollicitation inutile des voies de circulation et des ressources de travail. L'objectif du projet de recherche « Smart Air Cargo Trailer » est donc d'obtenir, dans l'esprit de l'Internet des objets ou « Internet of Things » (IoT), une meilleure utilisation des ressources et un accroissement d'efficacité par la commande des processus au moyen de données immanentes aux objets et d'informations fournies par les éléments logistiques. Celles-ci sont consignées dans la chaîne de processus tant dans les différents colis d'expédition que, p. ex., dans une remorque ou une caisse mobile utilisée pour le transport. De plus, on se propose d'établir une utilisation sous forme de prototypes de transports entièrement numérisés et automatisés au sein d'une aire d'exploitation aéroportuaire avec trafic mixte. Ces transports autonomes seront appelés sur l'aire de l'aéroport indépendamment d'autres processus et en fonction des besoins. Les véhicules autonomes prendront alors la remorque en charge et l'achemineront à la rampe de destination chez l'expéditeur ou l'agent de manutention. Les processus de chargement et de travail à la rampe des agents de manutention seront de la sorte séparés des processus de transport et pourront être optimisés par chacune des parties pour ses exigences propres.